2020, année du bien

2020, année du bien

Rime  nulle mais peu importe puisque je décide que 2020 sera une bonne année et on devrait me louer juste pour ça. Mais que pour cette année 2020 soit l’année du bien, il va falloir que je fasse ma part du taf. S’en remettre aux auspices (et non hospices, j’aime l’humour), c’est un peu trop aléatoire. Vous l’avez compris : c’est mon article bonnes résolutions, oui !

En 2020, année du bien !
(c) Mohamed Nohassi

En 2019 : carton plein ?

Commençons par la base, j’avais dit quoi en 2019 ?

  • Une meilleure organisation : aaaaah oui. Ben ça a été un peu le fil rouge des articles par ici et guess what ? Ce sera ma résolution majeure de 2020… Donc pas terrible, terrible, le bilan sur ce point.
  • Les loisirs créatifs détente… Heu, les Legos, ça compte ? Sinon, c’est un échec aaaaabsolu. 
  • Ecrire : ah ça, je suis pas mal… si on excepte le fait que j’avais écrit “envoyer le roman de Maja à des maisons d’édition”, j’ai contacté précisément zéro éditeurs et j’ai pas écrit une ligne de mon soap (mais j’ai le titre)
  • Se faire lire : alors je parlais de Technopolis que j’avais sorti en autoédition. Le bide fut retentissant. Essentiellement parce que je l’assume pas tant que ça… alors que s’il le faut, en le relisant, je le trouverai pas mal (non, je l’ai pas relu depuis 2006, je crois)
  • Lire : que ? Ah oui, faire du sport en écoutant des livres audio. Alors je l’ai pas mal fait en début d’année et en milieu aussi. Là, j’ai pas mal lâché car j’envisage d’arrêter la salle de sport pour faire plutôt du yoga et/ou de la piscine.

Bon bilan pas ouf mais en même temps, y avait des trucs, j’avais zappé. Passons donc à mon année 2020 qui sera sous le signe du CRET (musique épique ou quelque chose un peu Dieu débarque, voyez ?)

LE CRET, organisation pour réussir sa vie
(c) Marten Bjork

2020, année du CRET ! 

C’est quoi le CRET ? C’est un truc que j’ai un peu jeté par hasard l’autre jour dans un article et, à la réflexion, c’est génial. Mon nouveau rythme de vie qui va se baser sur l’équation :

Créativité + Repos + Energie + Travail

Ouais, travail, je l’ai mis parce que quand je suis pas en bored-out, ça prend un peu de temps des fois. Je vais donc organiser mes journées en fonction de ces quatre points. En détail :

  • Créativité : écriture, loisirs créatifs (il faut vraiment que je me remette aux perles hama et paper art)
  • Repos : 7h par nuit sinon rien et je dois trouver une astuce pour une courte sieste pré digestive.
  • Energie : le sport, avec un petit ou un grand s mais aussi essayer de trouver un rituel énergisant, notamment pour lutter contre le trou noir de 14 à 16h, mon mortel ennemi. 
  • Travail : alors mon but, ça va être la journée de 5h : taffer en gros de 10 à 13h puis de 16 à 18h. Quand j’aurai du taf, évidemment. Parce que je suis persuadée que ça suffit et que mes longues journées étaient surtout longues car je m’éparpillais mais nous en parlerons ailleurs, peut-être.
le CRET pour trouver son équilibre de vie
(c) Holger Link

Des outils pour un bon CRET

Pour tenir mon CRET, je vais me reposer sur quelques piliers, quelques petits habitudes. Ma fameuse routine dont je reste persuadée qu’elle est clé du succès. Pour cela, il me faut :

Bujo, semainier et trello

Si vous ne connaissez pas Trello, c’est un outil de gestion des tâches que j’adore. Je m’en sers pour le boulot, le perso, mes blogs… J’avais commencé un bujo pas trop mal qui listait un peu les différentes parties de mon CRET (avec en plus mon alimentation et mon argent dépensé), je vais le retravailler un peu. Le but, c’est que j’ai dans ce cahier : mes différentes tâches avec des notations par catégorie et globale ainsi qu’un plan détaillé de mes activités de la journée passée et un espace pour raconter ma life. Ce Bujo sera NUMERIQUE car j’écris trop mal. L’idée est d’identifier des patterns de vie. En gros “ah tiens, tel jour, c’est un jour où je suis souvent en forme et productive, voyons ce que je fais qui me permet d’atteindre ce but”. 

12 000 pas, 12 000 mots 

J’aime les formules qui claquent, moi. Voilà, à partir de janvier, je me remets sérieusement à la marche et je reste sur mon “nanowrimo perso” (le 12 000 mots/semaine). La marche me fait un bien fou et est une alliée essentielle du E de CRET mais aussi du C car ça me permet de penser un peu mes récits. 

Le jeûne intermittent

Et je n’ai aucune idée d’où le mettre, il est pour moi entre le E et le R. J’ai commencé depuis novembre avec des résultats pas ouf, je craquais souvent mais en décembre, ça commençait à ressembler à quelque chose. J’en ferai un article dédié quand je serai bien rôdée mais en gros “moins je mange le soir, mieux je dors”. Et ça me laisse du temps pour écrire en plus. Pour m’aider dans mon jeûne intermittent, j’ai désormais un petit dej au poil. Va falloir caler le dej comme il faut puis voir la collation. Je la fais souvent sauter en vérité mais un petit cookie dough vegan à 15h… Point important : je ne jeûne pas dans le cadre d’un régime perte de poids. J’essaie donc de glisser les calories du soir aux deux autres repas pour éviter d’être fatiguée. Ce serait absolument contre productif.

Un chat fait la sieste à Corfou

Mais aussi…

Et en vrac, quelques projets. Enregistrer une version audio de Technopolis v1 (peut-être que je réaliserais qu’il est pas si mal et j’en ferais un peu plus de pub, allez savoir). Me lancer dans des podcasts vidéos parce que j’aime le montage. Mais surtout… préparer le départ à Toulouse !

Car en vrai 2020, ce sera mon année “40 ans” et je compte bien en profiter pour m’amuser un peu !  

4 Replies to “2020, année du bien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *