Comment Youtube rend obsessionnel

Comment Youtube rend obsessionnel

Bien le bonjour à tous (et surtout à ma belle-soeur, coucou !) ! Je me suis fait un peu discrète ces derniers jours mais je suis à fond dans le bouclage du roman de Maja pour l’envoyer enfin à des éditeurs. C’est sur ma liste des 40 ans. J’ai bien tout relu et là, je suis en train de faire un peu de PPT art pour des illustrations. Mais c’est pas du tout le sujet du jour. Non. Aujourd’hui, on va parler Youtube et de comment je crois que ce truc a cherché à me rendre folle. 

Quand Youtube déclenche des TCA
(c) Thought Catalog

Obsession coach de vie sur Youtube

Résumons un peu mes derniers mois pour comprendre. Septembre, je rentre de Corfou et là, plus de clients, oupsie ! Je rentre donc dans la gangue (ou bored-out si on utilise son petit nom officiel). A ce moment-là de l’histoire, je me dis que je vais peut-être bénéficier d’un petit licenciement économique et je me mets à rêver de de devenir coach de vie. Alors non seulement je me suis pas fait virer mais je suis un peu la superstar de mon service (alors que ça fait 6 mois que j’ai quasi rien à faire, hein). Mais le pire, le piiiire, c’est que je déteste les coachs de vie maintenant. Enfin, je les déteste sur Youtube.

Tunnel obsessionnel

Oui, comme j’avais (un peu) de temps devant moi, j’ai commencé à regarder des vidéos de coaching. Un peu, beaucoup. Des bonnes et des moins bonnes. Sauf qu’à un moment, Youtube décide que tu ne veux voir que ça, ne te propose plus que ça et tu te retrouves enfermée dans une sorte d’univers obsessionnel. Avec toujours les mêmes vignettes avec des trombines forcées et des mains tendues pour signaler qu’on va te parler de 5 trucs indispensables pour… votre petit souci de vie.

Un univers où tu es forcément obsédé.e par ton poids

Sauf que les coachs de vie, ils ont décidé que votre principal souci était le poids. Vous n’imaginez pas le nombre de vidéos sur les bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids. Le jeûne intermittent, l’alimentation intuitive, le régime kéto, paléo, les sèches et mille et unes petites astuces pour perdre du poids sans y penser, hihi. J’en ai lancé une, j’en ai lancé deux. Surtout sur le jeûne intermittent ou fasting, ça m’intéressait. Sauf qu’à écouter les injonctions des uns et des autres, les cinq erreurs à éviter ou cinq bienfaits du jeûne intermittents, j’ai fini par vriller. Déjà parce que je voulais sauter le repas du soir et qu’on n’arrêtait pas de me dire que le petit dej, c’est vraiment celui dont on peut se passer. Dire que j’ai pratiqué le jeûne intermittent toutes ces années sans le savoir.

Petit déjeuner gourmand

Injonctions et TCA

Et je croulais sous les injonctions. Mange ci et pas ça. Ca, c’est top et ça, ça ne l’est pas. Tout ça par des personnes qui n’ont aucun diplôme en “alimentation”. Le pire c’est qu’à la base, j’étais un peu intéressée par me soulager de la charge mentale de l’alimentation mais j’en étais à développer des TCA, à penser à la bouffe tout le temps. Je cherchais des idées de recettes, des trucs pour des collations, pour avoir mon ratio de calories avec des trucs sains que je pourrais trimballer au boulot. Et si je me faisais du cookie dough vegan ? Des galettes de légumes un peu croustillantes ? Ah mais attends, j’ai pas assez de calories… 

Mon cookie dough vegan

Je fais ce que je veux et c’est tout

Alors. Alors je m’en fous. Je passe en mode simili alimentation intuitive ou je ne sais quoi. Parce que pareil, les vidéos sur l’alimentation intuitive, il y en a désormais des kilotonnes, c’est la nouvelle tendance des gens obsédés par leur poids. Vraiment, ce discours “nan mais le jeûne intermittent/alimentation intuitive, c’est pas un régime, hein !” suivi dans la phrase suivante de “moi, j’ai perdu 10 kg comme ça”, ça me fait péter un câble. Donc je mange très bien le matin… fuck l’injonction “nan mais arrêtez de croire que le petit dej est le repas le plus important de la journée, c’est trop pas vrai !” et le soir. Les deux repas que je peux prendre avec mon adoré en fait. Je ne compte pas mes calories parce que pfff. Le midi, je marche. Et si j’ai un creux, je mange. J’envisage une pause soupe à 17h. Ah oui parce que cette histoire m’a fait réaliser un truc. Ma vraie passion dans la vie, c’est la soupe. 

2 Replies to “Comment Youtube rend obsessionnel”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *