2022, on retrouve l’énergie

2022, on retrouve l’énergie

C’est l’heure des résolutions, ding ding ding ! Et cette année, les résolutions ont un goût particulier parce que niveau nouvelle vie, je fais un carton plein. Nouvel appart, nouvelle ville, nouveau taf. Je remets les compteurs à zéro comme jamais. Alors forcément, la combo nouvelle année x nouvelle vie, je suis extatique. Et surtout, j’ai un besoin essentiel : celui de générer de l’énergie. Et ça va passer par une meilleure hygiène de vie. En même temps, faire pire que 2021, à part la drogue, je vois pas.

Retrouver l' énergie
(c) Fuu J

J’avais oublié mon corps

Donc comme déjà expliqué, en 2021, j’ai un peu lâché l’affaire du bien-être dans mon corps, rongé par ce foutu boulot dont le poison était lanscinant. J’avais beau savoir que j’étais en enfer, je ne mesurais pas toute la puissance du mal. La preuve : une semaine que j’ai terminé et j’ai plus du tout mal au ventre. Alors que déménagement ; bien géré, bravo le duo de choc que nous formons avec mon adoré. Alors qu’emménagement ; catastrophique vu qu’on n’a toujours pas de cuisine ni salle de bain. Alors qu’alimentation déplorable, entre sandwichs Daunat et le plein de gras des fêtes. Bref, garder la tête hors de l’eau a pompé une énergie folle que je n’avais plus pour le reste. Alors en 2022, on inverse la tendance. On ne dépense plus l’énergie n’importe comment, on crée un cercle vertueux qui va s’appuyer sur trois piliers.

Les trois piliers de l’énergie

  • Une alimentation plus saine

    Alors je ne parle pas ici de healthy à tout prix, de moins de ceci ou plus de cela. Pas de régime ou de restriction mais plus du bichonnage d’intestin… et de palais. Une alimentation plus saine qui va surtout être plus facile à mettre en place vu qu’on a un gigantesque maraîcher à quelques encablures en bus, une épicerie en vrac à dix minutes à pied et NORMALEMENT, une cuisine mieux aménagée pour cuisiner de bons plats. En résumé : encore plus de soupes mais aussi des poelées de légumes, des produits frais pour se faire du bien. Et good news : mon mec est totalement en phase avec moi sur le sujet. 

  • Le sport, oui, oui, oui

    .  Je suis un peu revenue à la salle à la fin de l’été et ça m’a rappelé le bien que ça fait. Alors au vu de l’actualité, on va lâcher la salle. Malgré le contrôle rigoureux à l’entrée de la salle, je suis pas sereine. Mais c’est pas grave, je vais faire ça à la maison et aux alentours. Je vais marcher, faire un peu de walking fitness, de stretching, de danse selon mes envies. Et du stepper car j’en ai un à la maison. Surtout que je peux le doubler d’un air singing de la bonne humeur. Va falloir que je me trouve un rythme mais maintenant que je vais avoir mon bureau, ce sera plus simple. Et en prime, je vais me mettre au vélo. Oui parce que je vis désormais dans la ville où 9 fois sur 10, la façon la plus rapide de relier un point À à un point B, c’est le vélo.

  • Me respecter

    . Depuis que j’ai créé ce blog, j’ai intégré un truc : nul ne sait mieux que moi ce dont j’ai besoin à l’instant T. En gros, on va faire de l’alimentation intuitive mais dans tous les pans de ma vie. J’ai envie d’écrire. Je le fais. Et si je n’ai pas envie ? Je fais autre chose ou même rien. Toutes mes minutes éveillées ne sont pas censées être consacrées à la productivité. J’en ai encore sous la pédale ? Cool, écris, bouge, produis. Tu es en basse consommation ? Relis un tapuscrit, recopie un bout de roman manuscrit, mets en page un article, fais de l’alpha pattern. Tu es cuite ? Va traîner sur Insta ou fais un puzzle sur ton téléphone en laissant ton imagination gambader. Tout ça est cool et OK. Glander ne fait pas de moi une moins bonne personne. Ça peut par contre faire de moi quelqu’un qui échappera au burn-out.

Un chat qui baille
(c) Martina Misar-Tummeltshammer

En 2022, je ferai ce qu’il me plaît

Bref, je veux que 2022 reprenne le meilleur de 2021 sur la créativité en explorant de nouveaux supports quand le cœur m’en dira. PowerPoint Art à balles, retour des perles hama. Du paper art Si je le sens. De la maison en carton Playmo si le cœur m’en dit. Des alpha pattern quand j’aurai chopé le truc. En vrai, j’ai juste envie de révéler la partie de moi qui me plaît le plus. Celle qui fait bien ce qui l’amuse, qui explore ses marottes et peu importe si ça ne lui plaît plus à un moment. Tout est source d’apprentissage et m’enrichira quoi qu’il arrive. 

Allez en 2022, je serai une pleine de soupe heureuse et énergique. Yay ! 

One Reply to “2022, on retrouve l’énergie”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.