Laissez-moi manger

Laissez-moi manger

Laissez-moi, manger ou pas, de la soupe ou des beignets ! Je dois être en plein breakdown mental, je sais pas. Mais voilà, cet article est un cri du coeur ! De façon générale, je trouve que les gens aiment bien se mêler de ta vie alors que tu n’as rien demandé. Limite, ils te connaissent mieux que tu ne te connais toi-même. Genre quand je dis que je veux pas d’enfants “tu dis ça mais tu vas voir, ça va venir”. J’ai 40 ans, je suis avec mon mec depuis 6 ans, de quoi tu parles ? Mais le pire du pire, c’est l’alimentation. Et curieusement, on me reprochera toujours plus de manger des petits pots pour bébé que des M&Ms. Laissez-moi manger comme je veux !

Laissez-moi manger
(c) Dennis Klein

Je cherche mon rythme

Depuis que j’ai quitté le foyer familial, je me cherche une alimentation. Un rythme alimentaire, plutôt. Depuis que j’ai lancé le blog, j’ai testé le jeûne intermittent le soir puis, finalement, j’ai décidé de sauter le déjeuner. Enfin, là, je l’ai repris car je déjeune avec mon mec mais nous en parlerons un autre jour. Ou pas. Comme expliqué, j’ai un peu lâché le déjeuner du midi car je n’en étais jamais satisfaite. A un moment, je me nourrissais le midi de petits pots pour bébés (j’en mangeais deux). Ca me paraissait un bon plan. J’ai pas super la motivation de me faire une gamelle le soir pour le lendemain donc la nourriture pour bébé est le produit cuisiné par un tiers le moins transformé. Hé oui, pas de stabilisateur, sel, exhausteur de goût ou je ne sais quoi. C’est comme une soupe un peu plus solide, en fait. Sauf que manger des petits pots, même dans une gamelle, c’est la meilleure façon de se faire juger. Pardon : JUGER. 

Jeûner, non. Manger des burgers, ok

Idem pour le jeûne intermittent. Je dis à une copine “oh, moi, je ne mange plus le soir…” “C’est pas bien !”. Je vous jure, ça a jailli comme ça. La même meuf qui se nourrissait exclusivement de yaourts à une époque, hein. Dans le cas du petit pot comme celui-là, j’ai droit ensuite à un déluge de questions jugeantes “mais pourquoi tu te prépares pas un repas la veille ?”. Chais pas, la flemme, le manque de temps ? Pourquoi tu manges pas le soir ? Parce que j’ai pas forcément faim et j’ai pas envie de me coucher avec le ventre plein ? Le plus fou, c’est que ces personnes ne te diront jamais rien si tu manges un burger devant elles ou des M&Ms à 16h. Je sais, je l’ai fait. Ce n’est même pas pour ma santé, qu’elles me disent ça. Alors quoi ?

Mais pourquoi tu me parles ?

Je sais que j’ai moi-même critiqué la communauté du jeûne en expliquant que j’étouffais d’angoisse devant les TCA beaucoup trop visibles et la mise en danger avec des jeûnes secs de plusieurs jours. J’ai même une pote qui s’est lancé dans le fameux jeûne sec. Et vous savez ce que je fais quand je vois des gens parler de ça ? Rien. Bon, j’ai un peu plus de mal à me taire quand j’en vois un qui dit que son jeûne sec de 4 jours a amélioré sa myopie mais là, on est dans la pseudo médecine et non plus sur la question de l’alimentation. Je ne comprends pas ce réflexe des gens de commenter ce que tu manges alors que tu n’as rien demandé. Pareil, l’autre jour, je vois une fille demander par quel lait végétal remplacer son lait de vache dans son café le matin et direct “arrête le café, c’est pas bon”. Mais fous-lui la paix, non ? Des fois, je me demande s’il existe un autre sujet sur lequel autant de gens qui n’ont aucune légitimité à ouvrir leur bouche le font. La littérature, éventuellement, dans un pur snobisme. Ah et le sport avec what mille fit people qui t’expliquent que pour perdre du poids, il faut faire ci et pas ça. Contrairement à ce qu’ils disaient trois jours plus tôt.

Café au lait

Avec des pâtes, ce serait passé

Du coup, pour le midi, le plus simple pour moi a été de partir dans la nature me nourrir d’air. Dire que j’aurais utilisé mes petits pots avec des pâtes pour faire, genre, une sauce tomate, personne ne m’aurait jamais rien dit. Je me serais passée d’injonctions que je n’avais pas demandées, de « c’est pas bon » alors que les sandwiches et muffins, personne n’a rien à commenter. Cheh. 

One Reply to “Laissez-moi manger”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *