Je serai la dame excentrique

Je serai la dame excentrique

Bien le bonjour. Aujourd’hui, c’est mon anniversaire, youhou ! Alors que je ne vais pas souffler mes 42 bougies car je ne souffle plus de bougies depuis mes 8 ans, environ, je me dis que c’est l’occasion de vous raconter un peu celle que j’ai envie de devenir pour l’occasion. Oui, j’ai trois moments résolutions dans l’année : Nouvelle année, anniversaire et rentrée. Mais là, j’étais un peu coincée. Bah oui, je suis un peu empêtrée dans ma nouvelle vie et c’est un peu difficile de vivre sa vie en plein accomplissement de mes résolutions. Et puis, j’ai pensé à un truc. Un truc bien rigolo : je vais devenir la dame excentrique.

Une dame excentrique
(c) Courtney Cook

J’ai à peu près tout ce que je voulais

Résumons les 42 dernières années de ma vie. Je voulais partir de Paris, j’ai réussi. Je voulais un jardin, j’ai réussi. Du coup, niveau truc à accomplir, je suis pas loin d’avoir coché tout ce que je voulais. Eventuellement, j’aimerais trouver un boulot qui me pompe pas toute mon énergie et ne me jette pas dès la première semaine dans un sacré burn-out… Mais en vrai, je n’y crois plus. Il y a quelque part un côté très libérateur d’admettre que le travail ne sera jamais un épanouissement, j’ai arrêté de courir après une échalote qui ne me parlait même pas. Oui, j’ai longtemps cru avoir de l’ambition mais j’en avais parce que je croyais qu’il fallait en avoir. Alors que moi, en vrai, j’ai envie de juste pas me faire polluer et gagner de l’argent pour vivre ma vie tranquille. Après, j’aurais trouvé un moyen de me faire une rente sans exploiter des gens, ça m’aurait plu aussi mais ça semble utopique, alors… 

Rêver d’avoir plus ?

Mais grosso modo, j’ai tout ce que je voulais. Ma vie est plus jolie et si j’ai toujours quelques frustrations, je m’en sors bien. Alors que se souhaiter dans la vie quand on a l’essentiel ? Gagner au Loto et ouvrir ma petite boutique-salon de thé ? Alors oui, ça me plairait mais soyons un peu moins dans l’imaginaire. J’ai jamais gagné plus de 2 € au loto et de toute façon, je joue fort peu. Plutôt que de parler de mes projets plus ou moins réalistes, parlons d’un nouvelle fantaisie que j’ai et qui me travaille de plus en plus : être la dame excentrique du coin.

Je veux le vélo du facteur

La Dame ou la fille car même si je n’ai aucun souci avec mon âge, j’aime à dire que j’ai l’âge de mon visage. L’idée m’es venue récemment quand j’ai cherché mon vélo. Mais de quoi parle-t-elle encore ? Un vélo, c’est super excentrique, ohlala. Non mais un ancien vélo de facteur par contre…J’en ai repéré un d’occasion, je vais appeler le magasin pour voir mais j’adore l’idée d’avoir un vélo de facteur. De là, j’ai imaginé mon équipement : le casque doré (acheté), les sacoches et paniers à fleur… Et je me suis imaginée faire du vélo avec tout mon bordel et même une longue robe à fleurs que je ne possède pas. Et je me suis dit “ahah, je serais un peu l’originale du quartier, la fille au vélo de facteur”. 

Excentrique en vélo
(c) Robert Nickson

Vivre sans se préoccuper des autres

Alors depuis, je vois que plein de gens ont ce genre de vélo donc ça marche moins. Et puis j’ai repéré un joli vélo rose dans une autre boutique et j’en ai vu un mauve dans la rue qui m’a donné envie. Et puis les vélo de facteur apparemment, c’est lourd. Peu importe ce que j’achèterai finalement, j’ai envie d’être la dame excentrique. Celle qui a des savoirs et des lubies un peu décalées. Celle qui vit sa vie tranquillement sans trop se préoccuper de l’avis des autres, d’être un peu en décalage. Sans pour autant être ce genre de personnes qui fait infiniment trop de bruits parce que les conventions sociales, c’est pour les nases. Non. Excentrique mais polie, ok.

Devenir une légende dans le quartier

A partir du moment où je me cale dans ce personnage de dame excentrique, tout est permis. Je veux dire : si j’arrive à assumer ce personnage, je pourrai tout me permettre. Parler de mes marottes, exposer mes petites créations, faire un peu de street art (si j’y arrive), devenir la queen des Legos et des Playmos. Et fabriquer plein de trucs chouettes pour le plaisir. Parce que je suis un peu excentrique, comprenez. Et de là,, j’aime bien l’idée d’être repérable. D’avoir une aura un peu, « la fille aux fleurs » ou « la fille au vélo de facteur ». Oui, j’aime. 

La dame excentrique
(c) Elyas Pasban

A 42 ans, j’abandonne le parfait costume social

En un mot comme en cent : j’ai 42 ans et j’ai coché quasi toutes les cases de ma to do de vie parfaite. Alors maintenant, je n’ai plus l’obligation de jouer la parfaite meuf qui se comporte exactement comme on souhaite qu’elle le fasse. Sans faire chier les autres, je vais vivre sans me préoccuper des conséquences. Vu que les dites conséquences n’existent pas, en vrai. Pour le jeu, le plaisir. Faire de la création artistique, fabriquer des maisons de poupée et plein d’autres trucs selon mes lubies du moment. Et puis y a un autre truc aussi mais ça, je le raconterai sur Raconte-moi des histoires demain ou vendredi. Bisous et joyeux anniversaire, moi !

 

One Reply to “Je serai la dame excentrique”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.