Un RTT par mois

Un RTT par mois

Vous savez à la base, un blog, c’est une sorte de journal extime où on raconte sa vie. Donc : jeudi, j’ai posé un RTT et je suis allée voir deux expos. Evidemment, je n’étais point seule, j’accompagnais mes parents et franchement, ça m’a fait un bien fou, surtout au vu de mon emploi du temps du moment. Et cette petite pause impromptue m’a fait réaliser à quel point je devais mettre en place un nouveau précepte de vie : prendre un jour de congés par mois juste pour moi.

Film Van Gogh à l'atelier des lumières

Un RTT pour souffler

A dire vrai, cette idée d’un RTT par mois me taraude depuis le début de l’année, depuis que j’ai lu “Leurs enfants après eux” de Nicolas Mathieu. Si je ne sais toujours pas ce que je pense de ce roman six mois plus tard (j’ai bien aimé mais je ne sais pas pourquoi, en somme), il y a un passage qui m’a marquée dès que je l’ai lu : la mère du personnage qui se prend un RTT en loucedé pour aller passer la journée tranquille à la piscine. En parcourant ces lignes, mon cerveau s’est agité et a commencé à me dire que je devais faire ça. C’est aussi un collègue qui prend son après-midi et m’explique le lendemain qu’il est allé à un salon tranquille et que c’était une chouette expérience. Ok, je veux ça aussi.

Exposition le trésor de Toutankhamon à la Villette

Dans les faits, j’envisage les choses ainsi : prendre un mercredi par mois, celui le plus proche du 15, pour bien couper le mois en deux. C’est un jour pour moi, un jour où je me fais plaisir. Une glande au spa avec un massage, un atelier DIY, un cours de ceci ou cela. Mais surtout, et c’est ça le plus crucial du RTT par mois : couper le téléphone, je suis injoignable, merci. Oui parce que j’ai dû lâcher mon numéro perso cette semaine parce qu’il semble inenvisageable que je ne sois pas joignable une seule petite journée… Bref, pardon, je perds mon sang froid. Donc un jour pour ma pomme.

Un projet à calculer

Alors évidemment, il y a deux ou trois calculs à faire. Un RTT par mois, en vrai, c’est un slogan car des RTT, j’en ai 8 en tout dont seulement 4 que pour moi, le reste est imposé par ma boîte. Et de façon un peu aléatoire d’ailleurs genre ils voulaient nous imposer le vendredi de Pentecôte (le lundi était cadeau par contre). Ok mais pourquoi un deuxième week-end de quatre jours juste après l’Ascension, ça n’a aucun sens… Si vous n’avez pas quatre dates à nous coller, mettez en que trois et rendez-moi mon RTT (c’est ce qu’il s’est passé en vrai pour moi). Donc déjà, faut que je pose des CP et comme on m’impose la semaine du 15 août et celle de Noël, il me reste plus grand chose pour kiffer la vibe avec mon mec donc si sur ça, je rajoute encore des congés “que pour moi”… 

Film Verse à l'atelier des lumières

Alors la solution est simple : le congé sans soldes. Un jour par mois, ça va. Sauf que ça va dépendre de ce que je fais de ce jour. Si je vais à la piscine, ça va, je dépense peu. Mais imaginons que je me chauffe pour un spa, à 100 E la demi-journée avec massage*. Ou un atelier au même prix. Tu ajoutes ça à ta journée payée en moins, le trou dans la tirelire peut se ressentir fortement en fin de mois. 

Financer ses RTT pour soi

Alors j’ai un projet : choper une augmentation. Et à moi les mercredis où je pourrai faire plein de trucs, vivre des expériences que je pourrai raconter ici. Ca pourrait même devenir une catégorie à part : le carnet des mercredis RTT. Mais en vrai de vrai, vous savez ce que j’aime le plus dans cette idée ? Avoir la sensation que je vole du temps au travail, que je me rebelle car il n’est pas ma vie. En attendant le projet de vie ultime : le 4/5e.

*****

* J’ai pas regardé les prix, j’ai dit ça au hasard  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *