Je me suis offert une journée au spa

Je me suis offert une journée au spa

J’en rêvais. Depuis que j’ai lu Nos enfants après eux avec un personnage qui se prend un RTT piscine, j’avais envie de faire pareil. Bon, c’était pas un RTT mais un jour de congés (imposé) et je suis pas allée à la piscine mais au spaaaa. Donc petit récit de ma journée au spa.

Une journée au spa du Pont Neuf à Paris

Bon, déjà, j’ai toujours un petit souci dans ces univers de luxe, de moquette épaisse et de gens qui chuchotent : je me sens usurpatrice. Mais peu importe, j’ai un après-midi chargé : gommage, massage et accès spa. Donc j’arrive, je m’emballe dans un peignoir moelleux et je file direct au gommage et massage. Je prends mon attitude un peu désinvolte, mais néanmoins polie et charmante parce que le dédain, ça craint. Je vais dans un petit vestiaire pour me mettre en string papier et… je m’appuie sur le dressing et je fais tomber une tablette. La discrétion, la délicatesse.

La détente malgré le vacarme

Et c’est parti pour un gommage aux sels marins et épices, ça sent divinement bon. Je commence déjà me détendre, mon cerveau part à battre la campagne, je fais de fous projets d’avenir. Je glisse, je glisse et… alarme incendie. Alors on résume : j’ai du gommage partout et je suis en string papier. ON EST BIEN. Bon, il s’agissait d’un exercice, la fille qui s’occupe de moi est vénère mais je lui dis que c’est pas grave. On enchaîne sur le massage ayurvédique, je suis si bieeeeen. 

Il est désormais l’heure d’aller glander au bord de la piscine. J’embarque mon roman (M, le bord de l’abîme de Bernard Minier) mais oups, y a des gens à la piscine. Bon deux filles en mode copine mais ça va, elles papotent entre elles. Mas voilà trois nouveaux protagonistes : un mec qui mettait un peu mal à l’aise et un père et sa fille. Petite, la fille, 6 ans à tout casser. La gamine en soi était sage mais c’est une enfant donc j’interpelle mon père un peu fort, je joue avec des frites mises à disposition (??) et les frites, ça crisse, je saute dans la piscine. Mmmm, je me faisais une autre idée de ce moment de volupté. 

Délectation aquatique

La piscine, parlons en justement. Bah si j’avais une graaaaande maison avec un graaaaaand sous-sol, c’est exactement ce que je voudrais. Au bout, une sorte de vitrine pleine de fausses bougies, un jacuzzi pas mal et une sorte de colonne de cheminée avec vue sur le ciel. Oui, elle est belle. Il y a un hammam un peu trop chaud pour moi (je fuis rapidement les hammams) et une douche sensorielle… à l’eau froide ? Je suis moins sûre, là.

Le spa du Pont neuf à Paris

€Bref, est-ce que j’ai aimé ma (demi) journée parenthèse au spa ? Absolument ! Est-ce que je vais récidiver ? Oui mais… peut-être pas tout de suite. Non parce qu’à 180 € la journée, c’est un investissement quand même et je ne gagne pas suffisamment ma vie pour me permettre d’investir cette somme tous les mois. Même si j’ai chopé 20 mn de massage supplémentaire la prochaine fois pour compenser l’alerte incendie. J’y retournerai à Noël, je pense. 

Que faire de mon RTT mensuel alors ? 

Par contre, je lâche pas mon idée de me faire des RTT rien qu’à moi. Un petit massage seul (à chaque fois, le ayurveda me fait énormément de bien), un atelier créa, peut-être ? Mmmm… Je verrai en octobre. Oui parce qu’en septembre : vacances !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *