Un petit tour d’Hambourg

Un petit tour d’Hambourg

Le 29 avril 2018-  Aujourd’hui, c’est balade à la découverte de Hambourg ! Après un petit déjeuner à l’allemande (je devrais y penser un peu plus souvent en), nous voici sortis de l’appartement… et on tombe en plein marathon. Bon, pour un quartier calme, il s’en passe des choses.

Une rue de Hambourg

Après avoir acheté des tickets de métro de façon totalement aléatoire, en route pour l’immense gare centrale, début de nos pérégrinations du jour. Vingt minutes de trajet, ça passe. On se pose dans un restaurant au hasard, globalement sympa et je découvre la petite bouteille de Prosecco absolument géniale. Je veux ça en France ! Petite escalope viennoise de bonne facture, histoire de faire un  petit clin d’oeil à notre précédent week-end, puis on part totalement au hasard dans les rues. On tombe rapidement sur le Rathaus, le majestueux Hôtel de ville que l’on peut un peu visiter. On découvre une sorte de cour intérieure avec une jolie fontaine. Magnifique.

Le rathaus d'Hambourg Le rathaus d'Hambourg

Le merveilleux lac de Hambourg

Une fois sortis, on se retrouve rapidement sur le bord du lac de Hambourg dont je suis tombée amoureuse. Pas forcément de cette partie proche du Rathaus avec son geyser façon Genève mais la partie plus vaste avec tous les voiliers. Assis sur un banc, on observe la marina, les bateaux, les kayaks, les oies qui se castagnent à l’ombre d’un saule pleureur. Il y a des paysages qui me donnent un  sentiment de plénitude, de me sentir incroyablement vivante , que je suis au bon endroit au bon moment. J’ai envié les Hambourgeois de pouvoir venir là quand ils voulaient pour admirer ou naviguer.

Les voiliers sur le lac de Hambourg

Les kayaks sur le lac de Hambourg
Take a kayak !

Un petit tour au Planten un Blomen

Après avoir savouré ce paysage, en route pour le parc Planten un Blomen sur lesquel j’avais vu des avis positifs sur TripAdvisor. Oui, j’ai compulsé TripAdvisor le premier soir, hihi. Première impression : c’est dégueulasse. Alors je pense qu’il y a eu un coup de vent qui a balancé tout ce qui dépassait d’une poubelle trop pleine mais les ordures traînent tranquille dans le parc et tout le monde s’en fout. De façon générale, je n’ai pas trouvé les Allemands très freundlich… Je sais que c ‘est culturel, ça m’avait choquée en Suède ausi, mais les gens te bousculent sans s’excuser ni même te calculer. Bref. Néanmois, le parc est très joli, il met à disposition de super sièges de jardin en bois (sursquattés) mais surtout, au détour d’un sentier… une serre ! J’aime les serres d’amour et en plus, elle est ouverte et gratuite, allons voir ! On se prend 10 ou 15 degrés dans la face, ça calme direct. Quelques épaisseurs enlevées plus tard, on profite du petit paysage tropical qui nous est offert. On aime particulièrement la zone cactus, très sympa !

Serre du parc Planten un Blomen

Continuons notre balade , j’aperçois un écureuil , ce qui me met d’excellente humeur. On avance jusqu’à la patinoire, une sorte de terrain aplani ou petits (et moins petits) s’adonnent à différentes activités à roulettes : patins, skate, hockey, vélo… le concept est assez cool, surtout que c’est vraiment ouvert à tous. Pas de bagarre de territoire ou de groupe qui prennent toute la place.

Ruines et restaurant bateau

Après un petit verre juste à côté, histoire de profiter du soleil, on repart vers la Michaelkirsche, symbole de Hambourg. Ensuite, on remonte vers la tour rescapée de l’ancienne cathédrale détruite durant la seconde guerre mondiale. Il commence à faire faim et on galère un peu à trouver un restaurant… pas comme à Vienne où il n’y en avait que peu mais parce qu’on ne trouve rien d’un peu tradi… On finit par retourner auprès de la gare et là, on trouve notre bonheur. Un restaurant auberge en bois sur le thème des bateaux fort sympathique, même si on se retrouve coincés entre deux couples. Je me régale  de poisson arrosé de prosecco. En dessert, on se lance dans le Rote Grüte, dessert local à base de fruits rouges et crème anglaise. Pas mal du tout.

La cathédrale détruite d'Hambourg, clocher La Michaelkirsche Hambourg

Un retour à l’appartement au calme, sans fanfare ni marathon. Mais on ne tarde pas à se coucher car le lendemain, lever à 6h pour le musée des Miniatures.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *