Crash test cuisine : le framboisier vegan

Crash test cuisine : le framboisier vegan

C’est le printemps ! Ca sent bon les fleurs et les fruits rouges mûrissent paresseusement. Quand j’étais plus jeune, il y avait une tradition : pour mon anniversaire, mon gâteau sera un fraisier. Cette année, mon anniversaire était particulièrement… particulier. Avec le confinement, je voulais en faire une journée vraiment à part. J’ai donc commencé à fouiller le web et je suis tombée sur une recette de framboisier vegan. Ah ben oui, faisons ça plutôt.

Framboisier vegan : le match !
Je me suis amusée avec les fleurs aussi, ce printemps

Envie de nouvelles saveurs

Comme je l’ai déjà dit, j’aime bien la cuisine vegan, plus par recherche de nouvelles saveurs que par convictions. Enfin, je suis convaincue qu’il est crucial de limiter au maximum sa consommation de produits animaux et je suis quelque chose comme flexitarienne. Mais y a encore du chemin à faire. Mais tel n’est pas le sujet. Alors quand je cherche une recette végane, j’ai une exigence : trouver un ingrédient facilement. Surtout que là, j’ai fait mes framboisiers en période de confinement donc j’étais pas chaude à l’idée de courir tous les magasins bio. Bref, bla bla bla, j’ai isolé deux recettes :

Alors, c’est qui mon chouchou ?

La préparation

Alors pour les deux recettes, faut anticiper un peu. Pour le framboisier Sweet and Sour, il faut préparer puis laisser reposer 12h alors que pour Veggie maman, il y a pas mal de préparation (la génoise et la crème vanille) la veille. Mais la version Sweet and Sour reste bien plus rapide à préparer vs l’autre recette qui nécessite de nombreuses étapes. Donc pour la facilité, Sweet and Sour est grande gagnante.

La présentation

Alors j’ai raté l’étape “faites attention, à la génoise peut être friable sur la recette Veggie maman donc clairement le résultat n’était pas très présentable. Mais je m’en suis pas beaucoup mieux sortie sur la version crue donc je pense que le souci ici, c’est plus la pâtissière que la pâtisserie, lalala. 

Framboisier vegan et cru
La version crue

Le goût

Bah oui, c’est ça qu’on veut savoir ! J’ai eu un peu peur sur la version Veggie maman car j’ai utilisé de la crème soja pour la crème végétale et je trouvais le goût pas terrible en faisant la crème diplomate avant de rajouter les fruits rouges. Cependant, sur l’une comme sur l’autre des recettes, ça prend rapidement le goût de fruits rouges donc exit le goût du soja et c’est très bon. Mais à refaire, je testerai plus avec de la crème d’amande. Il y a éventuellement la crème coco mais je crains que ça soit trop fort en goût. 

La satiété

Alors, là, c’est le vrai sujet ! Les deux framboisiers sont quand même très bourratifs, surtout celle de Sweet and Sour. On parle quand même de 600 grammes de noix ! Du coup, la dégustation se déroulait souvent ainsi : première bouchée très satisfaisante, deuxième bouchée joyeuse et après, tu sens que tout ce que tu vas avaler sera de trop. L’autre recette est un peu plus légère… sauf la génoise, assez sèche et bourrative. 

Framboisier vegan
C’est pas censé être un sandwich…

Alors du coup, verdict ?

J’ai eu une petite préférence pour le framboisier de Sweet and sour mais au vu du côté ultra bourratif, j’ai limite envie d’en faire un snack pour quand je retournerai au boulot (tellement pas envie). Des petites bouchées dont je varierai les goûts. Mais pour moi, la vraie gagnante, c’est :

  • la génoise de Sweet & Sour
  • la crème diplomate de Veggie maman.

Et là, on aura le meilleur framboisier vegan ! 

 

One Reply to “Crash test cuisine : le framboisier vegan”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *