Glisser dans le ciel et plonger dans les tombeaux

Glisser dans le ciel et plonger dans les tombeaux

Le 28/02 – 4h, le téléphone sonne, c’est l’heure de se lever. Je m’habille dans la lumière de la salle de bain et je file prendre un café. Je ? Oui car la première expérience du matin, je la vivrai seule. Un tour en montgolfière avec vue imprenable sur les colosses de Memnon, le temple d’Hapsout et le Nil au levant. Victor ayant le vertige, il passe son tour. Moi, je vais jeter un oeil à Louxor vu du ciel.

Une montgolfière dans le ciel d'Egypte

Une sortie qui se mérite

Le périple est un peu laborieux. Un mini-bus, nous sommes accueillis sur une barque où l’on doit renseigner son poids. J’ai eu de la chance, je ne faisais pas partie de ceux qui devaient l’énoncer à haute voix… Ca s’éternise et notre bateau part bon dernier alors que nous étions les premiers installés. Arrivés sur la rive gauche après une traversée du Nil en cinq minutes, on refait un tour en mini-bus en passant à côté des colosses de Memnon et on voit déjà s’élever au loin les premières montgolfières.

Rive droite du Nil Les colosses de MémnonMontgolfières à l'aubeMontgolfières à l'aube

Tromper l’ennui en shootant tout ce qui bouge

Arrivés sur site, on attend à nouveau une plombe, j’ai presque l’impression qu’on nous a oublié. Je rentabilise en prenant plein de photos de montgolfières même si l’appareil photo est censé être interdit mais “si on le voit pas, vous pouvez le prendre”. Et bien malgré ma veste en cuir assez près du corps, j’ai réussi à y fourrer mon appareil.

Vallée des Rois au levant Montgolfière à l'aube Montgolfière vue du dessousL'envol des montgolfières L'envol des montgolfières

Louxor vu du ciel, à couper le souffle

C’est enfin à nous ! L’embarquement est un peu compliqué mais on décolle doucement, découvrant la vallée des rois et des reines devant nous. Splendide. C’est assez apaisant, la montgolfière… hormis quand le pilote remet les gaz. Mais quand ça glisse paisiblement dans l’air, je ne connais guère de sentiments plus satisfaisant que ça. On survole le Nil, les bateaux de croisière, le temple de Louxor. Au loin, les toits assez délabrés aussi. Louxor vu du ciel a belle allure. On vole, on vole… et on finit par atterrir dans un champ de canne à sucre.

Louxor vu du ciel Louxor vu du ciel Vallée des rois, panorama de montgolfière Montgolfière au levant Vallée des rois, panorama de montgolfière Vallée des rois, panorama de montgolfière Vallée des rois, panorama de montgolfière Colosses de Memnon vus du ciel Vallée des rois, panorama de montgolfière Vallée des rois, panorama de montgolfière Le Nil vu du ciel Le temple de Louxor vu du ciel Louxor vu du ciel Louxor vu du ciel

Et là, gros bordel. On a atterri trop près des champs donc on doit déplacer la nacelle, ça prend une plombe, quelques passagers sont invités à descendre et ça finit, enfin. On traverse les champs, on arrive enfin aux mini-bus. Les mecs s’embrouillent mais on part enfin. J’informe Victor de notre avancée (périlleuse), il me répond qu’ils sont déjà arrivé au premier site, les colosses de Mémnon. Dont ils finissent par repartir car on est vraiment très en retard. L’histoire : il y avait du vent donc on est partis sur la rive droite, ce qui n’était pas prévu. Et on est partis loin… J’apprends qu’un groupe qui devait partir une heure après nous a vu sa sortie carrément annuler. Y a toujours pire que nous.

Atterrir dans un champ de canne à sucre Atterrir dans un champ de canne à sucre

Incroyables tombeaux

On récupère enfin le groupe à la vallée des artisans. Je me console vite d’avoir raté les colosses de Mémnon, peu intéressants selon mon adoré et je les ai déjà vus du ciel. Victor était cependant bien content de me retrouver, cette histoire de montgolfière le stressait terriblement. Mais pas le temps de niaiser, la visite commence ! Et c’est très intéressant car on va pouvoir accéder à quelques tombeaux très bien préservés. Alors par contre, claustrophobes s’abstenir. Déjà, on descend par de grands escaliers pas super réguliers et qui dit descendre, dit remonter ! Mais franchement, ça vaut le coup. Les guides en bas nous montrent quelques éléments intéressants. Dans l’un des tombeaux, une femme travaille dans un coin, assise sur une petite chaise, un ordinateur sur les genoux. J’ai beau ne pas être très spirituelle, l’idée de passer la journée enfermée dans une sépulture aux étranges peintures, je crois que ça me susciterait deux ou trois cauchemars. 

Soigner son tombeau

Pour la petite histoire, cette vallée est proche de la vallée des rois, il s’agissait vraiment du village des artistes qui avaient donc soigné leur propre sépulture.

La journée est dense ! Prochain arrêt : le temps assez peu connu de Ramsès III ! Mais je vous raconte ça semaine prochaine ainsi que notre excursion dans la fameuse vallée des Rois !

One Reply to “Glisser dans le ciel et plonger dans les tombeaux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *