C’est quoi ton superpouvoir ?

C’est quoi ton superpouvoir ?

Bien le bonjour ! Aujourd’hui, j’ai envie de raconter une belle histoire. Vous savez, je n’aime pas beaucoup le mois de mars. Je suis épuisée à cause de l’hiver, du manque de lumière et j’ai les nerfs à fleur de peau. Le genre de période où je peux me mettre à pleurer de longues minutes pour rien ou à peu près. Donc parlons de jolies choses comme superpouvoir. Ca va sonner très coach hyper enthousiaste de Youtube qui a toujours la patate, youhou ! Ils m’épuisent, eux aussi… mais bref, aujourd’hui, réfléchissons à notre superpouvoir. Ou nos superpouvoirs, déclinons au pluriel, tiens !

Statue de Wonder woman
(c) Dale de Vera

Je sens mieux que toi… et c’est pas ouf

Souvent, je fais cette blague sur mon superpouvoir : mon odorat. Et c’est nul. Je vis à Paris, je ne vous fais pas le topo sur le problème des odeurs… En plus, j’ai arrêté de fumer. Disons que je sais très bien l’état d’hydratation de la personne qui me parle d’un peu près… et je peux aussi détecter quelques problèmes de caries. Bon, plus qu’un superpouvoir, on est à la limite de l’handicap. Par exemple, au bureau, on a changé de place et il semble que dans l’open space voisin, quelqu’un ait quelques soucis d’hygiène. Ca sent la chambre d’ado, voyez l’idée ? Du coup, je contre à coups d’huiles essentielles. Je parfume régulièrement mon écharpe pour affronter le métro aussi… Par contre, quand je me balade dans la nature, entourée d’odeur d’humus et de pétrichor avec un délicat fumet de champignon, là, je kiffe.

Un aimant à gens timides

Mais ce n’est pas tellement ça dont je voulais parler. Je souhaitais plus évoquer des talents un peu sociaux. Par exemple, j’ai réalisé un truc : j’attire les gens. Je vous parle pas de séduction ou quoi que ce soit, bande de coquins ! Je parle plutôt de renseignements et d’accueil. Par exemple, si je croise la route d’une personne égarée, c’est à moi qu’elle demandera son chemin et ce, même si j’ai des écouteurs. Les gens me parlent d’ailleurs assez naturellement, ça m’arrive d’avoir quelques échanges avec des inconnus random dans le métro, par exemple. Dans un groupe, les personnes timides vont toujours se tourner vers moi en premier pour discuter. Je me souviens par exemple très bien de ma première interaction avec ma besta Anaïs. Elle venait de faire son premier cours de plongée dans mon club et à la fin du cours, elle s’est tournée vers moi pour me demander s’il y avait un pot après. Ou encore à Cuba où, au moment de faire les chambres, une fille timide me propose spontanément qu’on partage notre chambre.

Point d’entrée

Longtemps, je ne me suis pas occupée de ça. C’était un fait pas forcément identifié, en fait. Oui, j’ai les traits doux et un facies ouvert, avec le sourire facile, quelque chose comme ça. Mais bon, des fois, je fais la gueule aussi. Enfin, il me semble… Bref, je me disais “oh bah, j’ai une bonne tête, je suis trop petite pour avoir l’air de représenter un danger, j’ai l’air de savoir où je vais donc…” Et puis j’ai remarqué que j’étais souvent le point d’entrée. Il y a un mois, encore, à la comédie musicale, il y avait un nouveau qui est venu directement vers moi pour se présenter. 

Défaut ou atout ?

Et là, je me suis dit “mais quel formidable superpouvoir”. Avant, je trouvais presque un peu vexant d’être la personne ultra accessible pour tous, la fille la moins intimidante du monde. Sauf que j’avais tort car voici un formidable atout. Pour de vrai. Je veux dire n’est-ce pas merveilleux de se dire que je suis une présence réconfortante pour ceux qui sont un peu timides, un peu perdus ? Qu’en leur offrant 30s à 1 mn de mon temps, j’ai amélioré leur journée ? Que les gens m’ont direct à la bonne et que ça pourrait me rendre service, quand même ?

Un éclair dans la nuit
(c) Max Bender

Faite pour être coach

Alors évidemment, la question reste de savoir que faire de ce superpouvoir. Parce que c’est chouette de savoir qu’on rassure tellement les gens qu’ils n’hésitent pas à venir vous adresser la parole. Mais d’un point de vue “être utile au monde”, on en fait quoi ? Sans doute que ce serait cool d’être coach ou équivalent car, sans doute, les gens n’auraient pas peur de moi vu que j’ai l’air d’être la meuf la plus gentille du monde… Ils pourraient s’ouvrir, me parler de leur problème et je pourrais essayer de les aider. Décidément, je crois que là est mon destin.

Et vous, vous connaissez votre superpouvoir ?

2 Replies to “C’est quoi ton superpouvoir ?”

  1. Bonjour,
    Mais ce fameux super-pouvoir ne serait-il pas du au fait justement que vous tracez la route sans trop vous soucier du quand dira-t-on ? En devenant coach, faire votre chemin sur les méandres de ceux que vous croisez peut vous ôter la confiance que l’on fait à quelqu’un dont on devient débiteur.

    1. C’est intéressant. C’est un peu toute la question qui me turlupine sur le coaching de vie. C’est un peu difficile d’être dans un juste équilibre entre « aider » et « gagner sa vie », finalement. J’ai un peu idée du sujet sur lequel je veux bosser mais comment rester « pur » dans ses intentions, ne pas devenir cynique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *