Objectif vie saine !

Objectif vie saine !

Quand j’ai créé ce blog, j’avais pour objectif une vie plus saine. Force est de constater que… mmm, bof. Mais je ne lâche pas l’affaire, j’ai juste modifié deux ou trois trucs pour correspondre plus à ce qui me paraît être aujourd’hui une vie saine. Car oui, mon avis a évolué quelques peu sur certains trucs. Genre plus jamais de régime.

Trouver l'équilibre pour une vie plus saine
(c) Andre Guerra

Mais ne plus traquer les cellules lipideuses de trop ne signifie pas ne plus être en forme. Je veux avoir la pêche tant que faire se peut. Et ça me parait passer par les quelques points suivants.

Le sport

Aaaaah, le sport, j’aime le sport. Mais la motivation me fait souvent défaut. Mais en même temps, ça me fait tellement du bien. Cependant, on va se calmer pour faire des choses douces. Pas de performances à tout prix, je ne suis point athlète. Concrètement, ça veut dire : tenter 15 mn de stretching tous les matins (j’adore m’étirer), de la marche à gogo, un peu de nage, du yoga quand j’ai un créneau. Et évidemment le Ladyshock mais en lâchant du lest. J’ai choisi ce sport pour m’amuser, on va arrêter l’autoflagellation à base de « pfff, je suis trop nulle ».

L’alimentation

Alors je l’ai dit et je le répète : plus jamais les régimes. Cependant, bien persuadée que l’alimentation est un élément important dans ma vie saine. Ce qui se traduit par :

un mix fibre & vitamines. J’ai l’intestin paresseux et y a des jours où c’est franchement désagréable. Donc on dit oui aux lentilles, à l’avoine, aux wasas fibre et je dois tester les gardés à mâcher. Et puis boire, boire, boire. 

la gamelle : pour éviter le craquage du midi… venir avec ma bouffe. Faut juste que je trouve quand la préparer.

la cuisine un soir sur deux : avec mon adoré, le soir, on est fatigueeees. Et la tentation de commander est graaaaande. Du coup, on mange trop et on dort mal. Du coup, un soir sur deux, on se fait une grande poêlée et hop. Alors je sais qu’il existe une méthode pour faire la cuisine le week-end pour toute la semaine mais j’ai pas le courage là de suite.

Moins de sucre pour éviter le gros coup de barre de l’après-midi.

Manger des myrtilles
(c) Joanna Kosinska

Célébrer le rien

Je suis une obsédée de la rentabilité du temps. Mon hypnothérapeute n’arrêtait pas de me gourmander là-dessus « vous êtes une des personnes les plus actives que je connaisse, levez le pied ! ». Et j’ai découvert Albert Moukheiber et cet extrait de 28 mn qui explique que les vacances ne servent à rien si on carbure trop le reste du temps. Concrètement, ça veut dire quoi ? Par exemple, je veux marcher le plus souvent possible à la rentrée. J’adore ça, marcher. Mais je me disais « ah oui mais si tu marches, ce sera du temps perdu pour lire/écrire ». Et alors ? Je m’écouterai de la musique (ou pas) et je rêvasserai. Peut-être qu’en rêvassant plus en journée, j’aurai moins la tentation de le faire au réveil, allez savoir.

Slow life

En fait, je résumerais ça en « ralentissement ». Plus de sport doux et contemplatifs, plus de rêverie. Et si je ne remplis pas ma to do… osef comme on dit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *