Offrir un livre de développement personnel à Noël ?

Offrir un livre de développement personnel à Noël ?

En voilà une bonne idée. Samedi, je cours dans les rayons du Cultura, souhaitant garnir un peu plus le pied du sapin. Un cadeau pour les uns, pour les autres. Me reste deux noms sur ma liste : mon papa et ma soeur. Les deux plus relous car je ne leur connais que très peu de centres d’intéret. Ah ben tiens, pour ma soeur, un livre de développement personnel fera l’affaire. Sauf qu’en vérité, j’ai l’impression que ça devient le cadeau du jugement.

Livre de développement personnel : la mauvaise idée cadeau ?
(c) @bekridonmeez

Parfois, je me pique à essayer d’améliorer ma vie et je m’achète quelques uns de ces ouvrages. Je pars à la recherche parfois désespérée d’une épiphanie, d’un truc qui changera tout. Et du coup, je me dis que ça pourrait être utile à ma soeur vu qu’en ce moment, ma meilleure définition d’elle serait “tente de gérer son burnout comme elle peut”. Et quand je dis “en ce moment”, je crois que ça doit bien faire trois ou quatre ans. Du coup, je voyais en ce livre comme une façon de lui dire “hé, je suis avec toi !”

Un cadeau empoisonné ? 

Sauf qu’en furetant dans les rayons, chaque livre me paraît chargé d’un message un peu violent en sous texte. Je prends un livre sur le bonheur, je sous-entends qu’elle ne l’est pas, heureuse. En fait à chaque livre qui me paraît sympa, je vois un double message un peu dérangeant et même si ça part d’une bonne intention, est-ce qu’on n’est pas dans le cadeau empoisonné ?

Je suis toujours intéressée par les livres de développement personnel. Même si je suis gênée par le business derrière, nous en reparlerons. Je cours après un équilibre de vie me permettant de mener de front vie professionnelle et vie personnelle en limitant au maximum les frustrations. C’est un peu la raison d’être de ce blog, d’ailleurs. Cependant, même si je suis dans cette démarche et cette curiosité, je ne suis pas sûre de me réjouir quel que soit le livre offert. Si je découvre un “stop à la procrastination” et que je ne l’ai pas expressément demandé, je pourrais être un tantinet vexée. Procrastinatrice, moi ? Bon, en vrai, je me suis acheté le livre toute seule comme une grande… et je l’ai pas lu, encore. Comique, non ?

Et si je faisais tout basculer ? 

Alors j’ai cherché, cherché, cherché. Au pire, je me suis dit “bon, trouve “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une”, que j’ai lu et qui est sympathique, un message plutôt inoffensif et positif. Et là, mon mec qui me fait “non mais imagine, elle lit ça, ça lui fait comme un électrochoc et elle plaque tout : boulot, mari, enfants”. Est-ce que ça peut faire ça, un livre de développement personnel ? Je pense que non et je vais essayer de trouver ce bouquin avant de descendre dans le sud… Mais je découvre une dimension du développement personnel que je n’avais pas envisagé jusque là : si t’es pas dans la démarche, recevoir ce genre de livre peut paraître légèrement agressif.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Et vous, vous avez déjà offert un livre de développement personnel ? Pour ma part, à part des livres de coloriage pour adultes et livres pour découvrir ses talents, je n’ai jamais poussé quelqu’un sur cette voie.  Sans doute pour ne blesser personne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Replies to “Offrir un livre de développement personnel à Noël ?”

  1. j’ai déjà offert des mandalas et on m’a prêté des livres de développement personnel. ça ne me vexe pas car je suis partante pour m’améliorer. Mais parfois le discours est un peu léger, gnangnan, cliché évident, perché, ou impossible à suivre pour moi : le « pouvoir du moment présent » j’ai tenu 20 pages

    1. Je l’ai pas lu. Ma soeur m’en avait demandé l’an dernier mais là rien et je voyais toujours le sous-texte négatif… Du coup, je me suis abstenue (elle a eu de jolies tasses à la place, le thé, c’est bien).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *