La Valette, la douceur maltaise

La Valette, la douceur maltaise

Les deux premiers jours à Malte avaient un peu été en deçà de mon imagination. Toujours mon problème : je fantasme des fois tellement un lieu que lorsque j’y suis et que ce n’est pas tout à fait aussi magique que ce que j’avais imaginé… Malte, j’avais nourri mon imagination à travers deux médias : la puissance des ténèbres d’Anthony Burgess et la vidéo du Fossoyeur de Films. D’ailleurs, c’est assez symptomatique : dans la vidéo, ils évoquaient le village de Popeye. Moi, je me voyais déjà déambuler dans ce village fantôme en carton-pâte… Sauf que c’est un parc d’attractions. Payant et cher. Avec tout un tas de jeux gonflables dans l’eau. Pas du tout un village abandonné donc. Mais on va pas parler de Popeye… Essentiellement parce que j’y suis pas allée. On va parler de La Valette, cette douce cité à l’ambiance particulière. Magique presque.

La Valette, Malte

Le charme de La Valette

J’avais une forte envie de découvrir la Valette, que j’imaginais comme un village hérissé des dômes des basiliques. Et franchement, c’est pas mal ça mais… en mieux. Ah oui, je vais pas faire durer le suspense  : j’ai aimé La Valette, fort fort. Malgré la chaleur étouffante de ce mois de juillet. Franchement, j’ai dû prendre 200 photos et j’ai eu l’idée de faire 40 Powerpoint Art. C’est beau. Juste beau. Ce n’est pas un hasard si cette ville a accueilli tant de tournages car c’est un voyage immédiat dans le passé. Alors petite précision : je parle de la citadelle, nous ne nous sommes pas baladés au-delà. Mais déjà, rien que là, y a de quoi voir.

Dans les rues de La Valette Dans les rues de La Valette Dans les rues de La Valette Dans les rues de La Valette La Valette vue d'un bateau Balcon typique de Malte

La Valette, entre Méditerranée et Angleterre
Typiquement, là, y a un beau Powerpoint Art en perspective

Balcon typique de Malte Une église à La Valette La Valette, Malte

Une belle fontaine

Premier point : aller à la Valette, c’est facile. Il y a de nombreux bus qui vous amèneront au point “gare routière” de la capitale maltaise et vous arriverez à quelques mètres à peine de la citadelle. En bonus une fontaine qui ne crache pas trop d’eau mais qui est imposante. Bon, nous, on a eu de la chance : on l’a bien vue le premier jour… Et après, ils ont installé je ne sais quoi tout autour, on n’y avait plus accès. Entre ça et la mastoc scène sur une étrange place bosselée par d’anciennes colonnes… La version maltaise des colonnes de Buren, en quelques sortes.

Un champ de Colonnes à La Valette

Un fort en bout d’île

Parmi les incontournables, la Cathédrale… mais nous avons sauté la visite : trop de queue, 15 €, la motivation n’était pas très présente. On aime mieux faire le hasard et errer dans les rues. Enfin, je dis ça, 10 minutes plus tard, on s’offrait la visite du fort situé tout au bout de la ville. 10 € très bien investis. La balade est super agréable, offrant une vue imprenable sur la baie de la Valette et les Trois cités en face. Et on en apprend un peu plus sur l’histoire de la Valette et son rôle stratégique dans différents conflits, sa place au coeur de l’Empire britannique, son indépendance, etc. Le fort contient pas mal d’artefacts des guerres, notamment la seconde. Des avions, des chars… des pièces de monnaie et un rasoir ayant appartenu à un soldat ennemi. Ecoutez, pourquoi pas ? 

Le fort St Elme à La Valette Le fort St Elme à La Valette Les trois cités vues du fort de La Valette Le fort St Elme à La Valette Les trois cités vues du fort de La Valette Cathédrale de la Valette

Un petit tour de baraka

Bien puisqu’on en est à prendre de la hauteur, visitons deux autres points d’intérêt : les barakas. De quoi ? Les barakas sont de charmants jardins publics en hauteur qui offrent également une belle vue sur les Trois cités dont j’ai déjà parlé et la baie de Malte. Le lower Baraka, un peu plus petit, est un vrai havre de paix. Le upper est un peu plus fréquenté, notamment avec l’ascenseur qui amène au port, vers les navettes pour les Trois cités et Gozo. Les vues sont belles, les jardins agréables. Dommage que les fontaines soient toujours derrière des grillages. Ah oui, point important : à Malte, je n’ai pas trouvé un seul point d’eau gratuit. Vous savez, ces robinets si bienvenus dans les parcs quand on crève de soif ? Non, y en a pas donc pensez à vous équiper de bouteilles d’eau (ou prévoir un budget “verre en terrasse”).

Upper Baraka à la Valette Lower Baraka à la Valette Lower Baraka à la Valette Lower Baraka à la Valette Lower Baraka

Et plein de petites curiosités

D’autres petits points d’intérêt ? Allez ! Citons la grosse cloche, par exemple ou le théâtre Manoel qui a l’air super sympa… mais que j’ai pas vu car il était en travaux à l’extérieur et qu’il ne se visite qu’à 12h30. Du moins, le jour où on y était. Mais surtout, la Valette, c’est un endroit où il fait bon flâner. Déjà, on a moins la sensation de foule qu’à San Giljan et surtout… quelle beauté, en fait. L’architecture est charmante avec en point de mire… les balcons. Si vous aimez les photos un peu cartes postales, vous allez adorer. Moi, en tout cas, je me suis régalée. Vous aurez droit aussi à quelques vieilles cabines téléphoniques anglaises et le tout sans trop de circulation et aucune trottinette électrique. On aime, on adore. En vrai, c’est ça la magie de La Valette. On s’y sent juste bien, on a envie d’y traîner.

La Valette  La Valette Grosse cloche de La Valette Chiller à Malte

Vraiment, la prochaine fois, je prends un hôtel direct là. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.