De l’art des lubies

De l’art des lubies

Je suis une femme à lubies. Qu’est-ce que ça veut dire ? J’ai des lubies, tout le temps. TOUT LE TEMPS. C’est à la fois exaltant… mais aussi fatigant et frustrant. Parce qu’à force d’avoir envie de tout faire, on ne fait rien.

J'ai trop de lubies

Ca se passe toujours comme ça et soudain, ça me traverse l’esprit ou quelqu’un me parle d’un truc. Ca peut être n’importe quoi : un sport, un loisir créatif, une idée de nouveau blog, une idée d’émission vidéo, de podcast, de roman, même… Là, j’ai comme une épiphanie, je n’ai plus qu’une envie : me lancer.

Vite, lance-toi ! 

Première étape : aller sur Internet me renseigner. Non parce que vu que j’ai décidé que c’était ma nouvelle passion dans la vie, je vais le faire à fond. Alors quand je vivais seule, j’avais souvent tendance à commander des trucs pour réaliser mes lubies. C’est ainsi que dans ma cave, j’ai un coffret d’une quarantaine de tubes de peinture acrylique jamais utilisé, des tissus, de la laine jamais tricotée (et encore, du tricot, j’en ai utilisé mais bon…), une énorme bouteille de colle cléopâtre… Par exemple, là, j’avais décidé de me mettre à la porcelaine froide, j’imaginais donc me faire du stock, j’ai même acheté une petite mallette pour les perles, à la base, afin de pouvoir mettre ma porcelaine dedans… Evidemment, je n’ai jamais fait cette porcelaine…

 

Il y a aussi le paper art, qui me gratte depuis un certain temps… En fait non, c’est celle du diorama, plutôt. J’avais croisé ça y a quelques années sur un salon des artisans et, fun fact, j’y suis retournée cette année et j’ai recroisée l’artiste en question… Oui bon, ok, “fun fact”, je m’emballe un peu… Du coup, je passe sur les librairies en ligne, j’achète des livres qui finiront non lus dans ma bibliothèque, je vais me faire des boards sur Pinterest, je vais naviguer sur les hashtags idoines sur Instagram

Sérendipité vs lubies

Sauf qu’en cherchant des images sur le paper art et en sautant de photos en photos, je finis par tomber sur des vidéos de gens qui font des trucs en résine et je me dis que c’est super et que je pourrais me lancer, allons sur google pour voir combien ça coûte et s’il n’y a pas des livres et ateliers pour se lancer. Ouais, j’aime bien les ateliers car mon principal souci face à toutes ces lubies, c’est le manque de temps… Du coup, si je prends un atelier, je suis obligée de prendre du temps pour faire ce que j’ai envie de faire. Non parce que par exemple, pour reparler de paper art, j’ai pris un atelier chez Adeline Klam et réalisé cette très belle couronne :

Paper art : une couronne en papier

Depuis… ben rien, même si j’ai acheté des kits tout prêts…

Equipée… mais plus motivée

Bref, dans ma vie rêvée, je fais des créations en papier, perles hama, résine, porcelaine froide, fimo… et je fais de la danse, de la musique, du yoga ou ce que vos voulez… Même que j’ai acheté du matos, des livres… un premier pas qui ne sera jamais suivi du second parce que le temps que je recoive mon barda, je suis passée à autre chose. Parce que c’est ça aussi, des lubies, une envie… éphémère. C’est juste dommage que ça prenne autant de place à la cave.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *