Lanzarote, île volcanique

Lanzarote, île volcanique

Le 15/08 – Lorsque je nous cherchais un petit séjour de dernière minute, j’avais mentalement arrêté trois destinations : la Grèce, la Croatie et Lanzarote. Faisant chou blanc sur un bon rapport qualité/prix en all inclusive “pour pas se faire chier” aux dates nous convenant, j’avais rajouté Madère, toujours sans succès. C’est alors que je découvrais l’offre de notre hôtel “adult only” à Fuerteventura avec possibilité d’excursion à Lanzarote. Que demande le peuple ?

Lanzarote, la côte

Mercredi 5h30. Alors je suis relativement habituée aux réveils très matinaux en vacances, il m’est arrivé régulièrement de me lever à 6h pour aller plonger. De toute façon, le plan est simple : le bus vient nous chercher à 6h55, on 1h30 de route… et effectivement, du trajet, je n’ai strictement rien vu.

Une journée placée sous le signe de l’humour

Arrivés au port de Corralejo au nord de l’Ile, nous récupérons une guide britannique qui me paraît très essoufflée. Ciel, j’espère qu’elle va pouvoir nous suivre toute la journée… On monte dans le ferry, on prend des places dehors pour une vue imprenable de l’île voisine de Los Lobos, Lanzarote… et le cul des gens qui se posent pépouse devant nous, appuyés sur le rebord. Bon, ok… De toute façon, le trajet ne dure que 25 mn et on embarque direct dans un bus. La guide Jane nous donne deux ou trois infos. “Si vous avez trop chaud, dites-le moi parce que moi, j’ai mon chauffage personnel qui s’appelle la ménopause”. Oui, il s’avère que la guide, en récupérant son souffle, avait également récupéré sa verve et on a eu droit à quelques vannes bien sympas tout au long du trajet. 

Lanzarote, île volcanique

Le spectaculaire parc national volcanique

Mais abordons les visites. Premier stop : le parc national volcanique et c’est sacrément impressionnant. On est littéralement au coeur d’une mer de lave. Ce n’était pas ma première expérience de volcan, j’avais fait l’Etna (et la Soufrière mais moins impressionnant) mais cette mer de lave… On passe par des petits ateliers : on nous donne une pelletée de cailloux ramassés à 2m de profondeur… et ça crame. 80° au compteur ! Ensuite, on plonge de la paille à 4,5m de profondeur et ça prend feu ! Ultime expérience : on jette de l’eau dans des tuyaux qui descendent à 8m et… geyser ! Pour la petite histoire, il n’y a pas eu d’éruption depuis le XIXe siècle mais le volcan est bien actif et bien surveillé… Cependant aucune fumée. 

Parc national Volcanique de Lanzarote Parc national Volcanique de Lanzarote Parc national Volcanique de Lanzarote

On remonte dans le bus et on s’en va faire un tour dans les méandres de cette mer de lave. C’est incroyable. On a droit à un petit enregistrement du parc qui doit dater des années 60 au vu de la voix de la jeune femme. On ne peut pas sortir du bus, il est interdit de marcher sur la lave refroidie… ce que faisaient plein de gens sur le bord de la route en attendant de pouvoir rentrer dans le parc et qui se faisaient engueuler par notre chauffeur… sans forcément comprendre ce qu’il leur disait, d’ailleurs.

Parc national Volcanique de Lanzarote Parc national Volcanique de Lanzarote Parc national volcanique de Lanzarote

Certaines photos sont bleutées car prises du bus avec un vitrage un peu bleuté…

Un peu de folklore

On s’arrête ensuite à un musée (enfin, en guise de musée, quelques outils artisanaux collés au mur, une pièce avec un canapé, deux fauteuils et une armoire en guise d’habitat typique. Et surtout une dégustation de vin de lave. Trop frais pour que je puisse avoir un réel avis. Arrêt déjeuner dans une espèce de cantine, nous découvrons les petites pommes de terre de Lanzarote qui sont cuites à la vapeur dans l’eau de mer, certaines ayant encore un peu de grain de sel sur elles. Au vu de ma passion pour le sel, je n’ai pas pu résister. 

Jameos del Agua et l’architecture de Cesar Manrique

L’après-midi, nous voici à Jameos del Agua, synthèse parfaite de Lanzarote. L’architecte célébrissime de l’île Cesar Manrique a réalisé plusieurs maisons et bâtiments sur l’île dont cet auditorium naturel au coeur duquel se niche un petit lac souterrain. Dans l’eau cristalline, on découvre de minuscules crabes blancs. Aujourd’hui, on a installé un restaurant parce que rien ne se perd, rien ne se crée… On découvre en remontant une étrange piscine d’un bleu sidérant sur des abords blancs. On ne peut évidemment pas se baigner car il y a trop de touristes, ce serait proprement impraticable. Mais c’est joli!, Il y a un petit centre sur la sismographie avec deux ou trois appareils, sympa.

Jameos del Agua, réalisation de Cesar Manrique à Lanzarote Jameos del Agua, réalisation de Cesar Manrique à Lanzarote Jameos del Agua, réalisation de Cesar Manrique à Lanzarote Jameos del Agua, réalisation de Cesar Manrique à Lanzarote Jameos del Agua, réalisation de Cesar Manrique à Lanzarote

Nouvel arrêt à une cave, je déguste un vin blanc sec qui décape un peu. On découvre ici les vignes sur la terre volcanique avec de petits murets autour pour les protéger des alysées. Ca donne un paysage encore plus surréaliste, c’est beau. Normalement, la visite s’arrête là mais vu que Jane nous a géré comme une cheffe, on a le temps de faire un petit détour aux grottes bouillantes, résultat de coulées de lave dans la mer. Ce que n’a pas eu le temps de faire le 2e bus qui nous suivait, géré par le mari de Jane où tout avait l’air un peu compliqué. 

Les grottes bouillantes de Lanzarote Les grottes bouillantes de Lanzarote Les grottes bouillantes de Lanzarote Les vignes de Lanzarote Les vignes de Lanzarote Les vignes de Lanzarote Les vignes de Lanzarote

Lanzarote, un coup de coeur

Bref, une belle journée qui nous réconcilie un peu avec les expéditions de groupe, celles de Rhodes nous avaient usé les nerfs. Un point  : on n’a jamais attendu personne, tout le monde respectait les horaires donnés par Jane… Sur un groupe de trente à quarante personnes, c’est remarquable. Vraiment, durant cette journée, il n’y a pas eu un seul boulet, je suis impressionnée.

Panorama Lanzarote Panorama Lanzarote

En résumé, j’ai trouvé Lanzarote vraiment impressionnante, déroutante. Mais je suis quand même contente qu’on ait choisi Fuerteventura, plutôt, je pense qu’on aurait pu s’emmerder un peu rapidement à Lanzarote… Mais ça vaut vraiment le détour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Replies to “Lanzarote, île volcanique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *